Disparition de notre collègue et ami Marcel Héry

Dimanche 4 janvier 2015, par Nicolle Mathys // Vie de l’amicale

Un peu tardivement, nous avons mis à jour le recueil des témoignages reçus après la disparition de Marcel (Matthieu) Héry. Vous trouverez ci-joint le texte complété. Un prochain bulletin contact reviendra sur cet hommage.


Notre message du 12 septembre :
Nous avons appris avec beaucoup de tristesse le décès de Marcel Héry, que beaucoup d’entre nous appelaient Mathieu. Adhérent fidèle et soutien indéfectible de l’Amengees, il nous manquera terriblement.
L’Amengees sera présente à ses obsèques et transmettra à sa famille les condoléances de tous les anciens de l’ENGEES et de l’ENITRTS.
Des témoignages émouvants nous sont parvenus, dont vous trouverez ci-dessous quelques extraits.
Nous reviendrons dans un prochain bulletin Contact sur la carrière de Mathieu et sur tout ce qu’il nous a apporté.

Message de François Collin, promotion Bordeaux, 1968-1971, ancien président de l’amicale
Je suis profondément attristé d’apprendre le décès de notre camarade et ami Marcel Héry. Nous le savions malade ; aussi ma première pensée va-t-elle à son épouse Camille et à sa famille, tout particulièrement notre président d’honneur Claude Jaubert et son épouse Annick, ses beau-frère et belle-soeur, à qui j’adresse des condoléances pleines d’amitié.
Je voudrais évoquer la mémoire d’un de nos grands anciens qui a laissé, auprès de tous ceux qui l’ont un peu connu, le souvenir et la marque d’un homme de haute valeur morale et intellectuelle, d’un professionnel exigeant et rigoureux, d’un précurseur clairvoyant et surtout d’un ami généreux et attentionné. Il fut et il restera dans nos mémoires comme un modèle, une référence, une personnalité d’exception.
Je voudrais rappeler qu’il fut, dans les débuts de l’amicale, l’un de nos camarades strasbourgeois qui accueillaient en toute simplicité et camaraderie, mais avec quelle élégance, ceux du bureau de l’association qui venaient assiter au baptême de la nouvelle promotion et à la soirée de gala. C’était une vraie fête !
Par la suite, comme délégué du Conseil d’administration de l’AMITR à la Commission de la Formation Continue de l’ENITRTS puis de l’ENGEES, j’ai eu la chance de pouvoir apprécier le travail de l’équipe que Marcel conduisait avec une efficacité impressionnante de précision, de qualité, c’était du "cousu main", comme on disait alors. De plus, ce travail était présenté avec une maestria qui présageait les développements ultérieurs de sa carrière, si remarquables et brillants.
Comme président de l’AMENGEES, j’ai toujours pu compter sur son soutien discret et avisé.
En diverses occasions par la suite, il m’a été donné d’échanger avec lui sur diverses questions, et toujours j’ai été impressionné par sa clairvoyance et son indéfectible amitié.
Enfin, je voudrais saluer en lui le président de l’Association des Amis de l’ENGEES à laquelle j’ai l’honneur d’appartenir, qui rend d’innombrables services à nos jeunes collègues et qu’il a animée jusqu’à ces derniers temps.
Son souvenir fait désormais partie de notre patrimoine, de notre fierté : nous le conserverons longtemps présent dans nos coeurs et nos esprits.
Merci à Claude, à notre président et à nos représentants à ses obsèques de porter auprès de sa famille le témoignage de ma profonde sympathie et de l’admiration que je vouais pour l’homme, le camarade et l’ami qu’il a toujours été pour moi.
C’était un homme de foi. Qu’il repose en paix.


Message de Nicolas Piéraut, président de l’Amengees
Mathieu m’avait donné des nouvelles en juin, ça allait mieux, notre message commun lui avait fait plaisir. J’espérais le voir à une prochaine réunion sur la coopération décentralisée à Madagascar, au Conseil Général du Bas-Rhin, où nous nous retrouvions entre amoureux de ce pays. Il m’avait expliqué il y a quelques années la mission qu’il avait accomplie là-bas. Je n’avais de cesse de le relancer pour un témoignage dans le bulletin Contact. Il était trop modeste pour accepter et me répondait que d’autres anciens avaient sans doute plus intéressant à raconter ! Aujourd’hui nous devons nous rappeler et nous réussirons à reconstruire le parcours de ce grand ancien.
Un grand ancien, je crois que c’est la locution qui convient. Nous nous rappellerons tous de son regard amusé sur les nouveaux collègues qui découvraient le Code des Marchés Publics, de ses appels à la vigilance pour ne pas finir embastillés, de ses conseils qu’il était toujours prêt à donner, par téléphone ou par courriel, du collègue débutant au bâtisseur de barrage. Quelle leçon d’humilité, de modestie et de professionnalisme il nous fit cadeau tout au long de ces années ! Quel plaisir de le retrouver en formation continue dans ma vie professionnelle ! Mathieu, c’était aussi le commissaire au compte de l’AMENGEES, qui nous permit de nous améliorer. C’était encore le Président des Amis de l’ENGEES, qui savait être exigeant vis-à-vis de nos devoirs communs. Son souvenir ne nous quittera pas.


Message de Christian Carion (Promotion Saint-Brieuc, 1983–1986)
Je suis vraiment triste d’apprendre le décès de Marcel Héry. Même si je n’exerce plus la profession pour laquelle l’ENITRTS m’avait formé, je garde en mémoire cet homme, son petit sourire, son humour, sa rigueur en matière d’ingénierie publique (une époque). Il fut, pour beaucoup d’entre nous, une référence, quelqu’un qu’on pouvait voir, appeler. Et puis on le revoyait lorsque, une fois en poste, la nostalgie de Strasbourg nous prenait et qu’on s’inventait un stage incontournable à faire, en formation continue...
Je ne l’ai pas revu depuis des années. Et cela ne se fera plus jamais. C’est bien dommage.


Message de Michel ROYER (promotion Chambéry, 1967-1968)
Après l’avoir côtoyé lors de ma vie professionnelle, j’ai eu l’occasion de le rencontrer lors des assemblées "smar" du 67 ces dernières années, car j’y représentais le conseil d’administration.
J’avais repris contact avec lui dernièrement, sachant sa maladie, peu après le drame familial qu’il avait connu il y a quelques années
Je suis peiné, je garde à l’esprit son souci permanent de recherche de perfection, sa curiosité , son sens du contact, son intelligence, sa pugnacité , un vrai "GRAND BONHOMME " !


Message d’Estelle MARTIN (promotion Dordogne, 1997-2000)
Quelle triste nouvelle
Je suis sortie de l’école en 2000, et aujourd’hui encore je pense souvent à Marcel Héry. Il fait partie de ces quelques professeurs qui marquent pour toute une carrière. Comment intéresser les élèves a la commande publique ? Avec beaucoup d’anecdotes piochées au fil de sa longue carriere, alertant sur les pratiques négligentes qui pourraient dériver jusqu’au tribunal ... Et alors ... Il joignait les mains devant lui, mimant les menottes. Discours posé, petits sourires, regard attendri posé sur tous ces jeunes fonctionnaires, il a été pour moi comme un Papa du code des marchés publics, et cela m’a beaucoup aide dans mes premières années.
Je garderai une pensée amicale pour lui à chaque fois que j’ouvrirai le code des marches publics ;-) Merci Marcel


Bien d’autres anciens, de tous les âges et de toutes les périodes de l’ENITRTS puis de l’ENGEES, nous ont adressé un témoignage touchant. Nous les avons rassemblés pour les remettre à son épouse Camille.

Répondre à cet article