Taxe d’apprentissage 2018 : demande de collaboration

Jeudi 8 février 2018, par Clémence Brunet // Actualités

Chers anciens,

L’ENGEES a lancé la campagne de taxe d’apprentissage 2018 et souhaiterait solliciter votre aide.

La taxe d’apprentissage, qu’est-ce que c’est ?

C’est un impôt obligatoire versé par les entreprises assujetties à un organisme collecteur, qui permet de financer les dépenses nécessaires au développement de l’enseignement technologique, professionnel et de l’apprentissage. Elle est calculée en pourcentage de la masse salariale.

L’entreprise peut choisir librement le bénéficiaire de son versement. La concurrence entre écoles est rude et elle l’est d’autant plus depuis la réforme instaurée en 2014 qui implique une baisse de la part affectée aux établissements d’enseignement supérieur. Votre aide est précieuse !

A l’ENGEES, la taxe d’apprentissage constitue une ressource importante et permet de financer :

  • une partie des dépenses liées à l’enseignement : voyages d’études, cours de langues, reprographies…
  • l’achat de matériel pédagogique : logiciels, ordinateurs, équipements de laboratoires...

Comment aider l’ENGEES ?

En suggérant à votre employeur de verser tout ou partie de sa taxe d’apprentissage à l’ENGEES (part hors quota) :

  • Ce n’est pas une charge supplémentaire, contrairement à une subvention type mécénat ;
  • Vous orientez une dépense déjà obligatoire ;
  • Vous soutenez votre école d’origine, comme chaque ingénieur peut le faire pour son école ;
  • Vous pouvez aussi aider en communiquant à l’ENGEES le nom de la personne en charge de cette répartition dans votre société : il est toujours plus efficace de toucher directement la bonne personne.

Toutes les informations complémentaires sont ici :
https://engees.unistra.fr/entreprises/verser-la-taxe-dapprentissage/

Et pour toute question, vous pouvez contacter :
Catherine Fraunhofer
Responsable Service Entreprises & Collectivités
06 73 55 99 45
catherine.fraunhofer engees.unistra.fr

Par avance, l’ENGEES et l’AMENGEES vous remercient beaucoup pour votre soutien !

Répondre à cet article